Combinaisons à risque

Attention ce tableau n’est pas exhaustif. Le fait qu’une combinaison particulière ne figure pas ici n’implique pas un usage sans risque !

Substance 1

+ Substance 2

Effet

Danger potentiels

Ecstasy

Speed, Cocaïne
Méthamphétamine, A2, CAT*

Libération intense de sérotonine et dopamine dans cerveau

Surdosage, augmentation de la probabilité d’une lésion cérébrale, prolongation du « hangover », troubles dépressifs

Ecstasy

LSD et champignons hallucinogènes

Libération intense de sérotonine et dopamine dans le cerveau

Fortes hallucinations, troubles anxieux intenses, hyperthermie, augmentation du risque de coup de chaleur et de choc

Ecstasy

Antidépresseurs, (SSRI) inhibiteurs de la MOA**, Litium, Aurorix©

Libération intense de sérotonine dans le cerveau

syndrome sérotoninergique (décès possible), Spasmes, convulsions épileptiformes, choc cardiovasculaire

Viagra

Ecstasy, Amphétamines, Cocaïne

Effets mutuellement renforcés, spasmes, vasculaires et diminution soudaine et potentiellement fatale de la pression artérielle

Surcharge du système cardiovasculaire, allaque cardiovasculaire

Ecstasy

m-CPP

Effets mutuellement renforcés, peu explorés

Nausées, céphalées intenses, troubles dépressifs, spasmes

Ecstasy, Cocaïne
, Speed

Alcool

Mélange de stimulant et inhibiteur du SNC ; la consommation simultanée de cocaïne et d’alcool conduit à la production de coca-éthylène (toxique)

Déshydratation intense, hyperthermie, agressivité, inhibe la sensation d’ivresse de l’alcool, intoxication alcoolique augmentée, prise de risques (violence, sexuels, conduite véhicules)

Cocaïne

Speed, CAT*, Méthamphétamine

Libération intense de dopamine et noradrénaline dans le cerveau

Surcharge du système cardiovasculaire, troubles du rythme, attaques, difficultés respiratoires

Cocaïne

Inhibiteurs MAO**, ß-bloqueurs, Kétamine

Forte augmentation de la pression artérielle

Surcharge du système cardiovasculaire, attaques

GHB

Alcool, Kétamine, Benzodiazépines, Opiacés
Traitement anti VIH***

Diminution soudaine de la consience, de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, effets mutuellement renforcés

Nausées, vomissements, perte de connaissance, risque de dépression, voire d’arrêt respiratoire. Danger mortel !

Opiacés

Alcool, Kétamine, Benzodiazépines
Inhibiteurs MAO**

Diminution soudaine de la consience, de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, effets mutuellement renforcés

Perte de connaissance, risque de dépression, voire d’arrêt respiratoire. Danger mortel !

Alcool

Kétamine, Benzodiazépines, GHB/GBL

Effet mutuellement renforcés, amnésie, diminution pression artrielle Dépression respiratoire, coma. Danger mortel ! (aussi par asphyxie positionnelle)

Poppers

Viagra

Diminution soudaine de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

Vertiges, perte de connaissance, risque de dépression, voire d’arrêt respiratoire, attaques. Danger mortel !

Poppers

Ecstasy, Cannabis

Surcharge du système cardiovasculaire

Vertiges, augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle

Alcool

Caféine (café, boissons énergisantes) Pour psychostimulants, Cf. Ecstasy et Alcool)

Surcharge du système cardiovasculaire, plus grande tolérance à l’alcool

Sueurs, vertiges, augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, risque de déshydratation

Cannabis

Alcool, Speed, Ecstasy

Effets mutuellement renforcés, surcharge du système cardiovasculaire. Augmentation de la T° corporelle.

Vertiges, nausées, vomissements, choc cardiovasculaire.

Cannabis

Substances psychédéliques, Hallucinogène

Effets mutuellement renforcés

Risque accru d’un trouble délirant aigü ou schizophrène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes : * Davantage d’informations sur le CAT se trouvent sous Cathinones de synthèse.
** Inhibiteurs de la monoamine oxydase : ils inhibent l’effet de l’enzyme monoamine oxydase impliquée dans le catabolisme des amines. Des substances habituellement métabolisées par ces enzymes (alcool, ecstasy, protéines) peuvent devenir toxiques en cas d’inhibition. *** La question de la consommation de substances psycho-actives doit absolument être abordée avec les patients sous traitement anti VIH. Source : www.Know-drugs.ch. Autre source pouvant être consultée : http://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/fr

 

Impressum