Amphétamines

  • Catégorie de substance : stimulant
  • Nom chimique : α-méthylphénéthylamine
  • Noms courants : « speed » « amphet », « dopant du travailleur » « pâte », etc.  
  • Le plus souvent, l’amphétamine est mélangée à la caféine et vendue comme speed
  • L’amphétamine est soumise à la Loi sur les stupéfiants!
  • Le degré de pureté est très variable (des analyses effectuées par Streetwork Zürich en 2012 ont montré une teneur en amphétamines ou substance active qui variait entre 1 à 96%)
  • Effets :
    • Libération de noradrénaline
    • Stimulant, accroît l’énergie et les performances
    • Euphorisant
    • Enlève la fatigue
    • Accroît la propension à prendre des risques
    • Logorrhée (débit accru, besoin de parler)
    • Atténue les sensations de douleur
    • Inhibe l’appétit
    • Accroît la confiance en soi
    • Accroît l’activité des systèmes dopaminergique, adrénergique et sérotoninergique.
  • Risques et effets indésirables :
    • « Descente » après la consommation (fatigue, dépression, angoisse)
    • Dépendance psychique
    • Nausées
    • Angoisse, Agitation motrice
    • Stéréotypes (mouvements des doigts), spasmes musculaires
    • Hallucinations possibles à très hautes doses (illusions)
    • Délire
    • Mydriase (dilatation des pupilles)
    • Tremor (tremblement)
    • Tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque)
    • Hypertension artérielle (augmentation de la tension) --> lésions vasculaires et hémorragies internes
    • Convulsions de type épileptiforme
    • Arythmies ventriculaires (troubles du rythme cardiaque)
    • Spasme vasculaire (contraction des vaisseaux qui peut aller jusqu’à induire un infarctus)
    • Hyperthermie (augmentation de la température corporelle)
    • Hémorragies (saignements)
    • Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD, activation pathologique de la coagulation)
    • A haut dosage : insuffisance cardiovasculaire, rénale, hépatique
    • Lors d’usage chronique : manifestations somatiques (troubles osseux et dentaires), acné
    • Lors d’usage chronique : amaigrissement et perturbations du cycle menstruel
  • Effets sur le psychisme (à court et long terme) :
    • Atteinte sur le plan général : troubles du sommeil et de l’appétit, fluctuations de l’humeur, agitation, susceptibilité et irritabilité, comportement agressif
    • Troubles dépressifs
    • Troubles anxieux
    • Psychose amphétaminique (semblable à une psychose paranoïde)
    • Ces modifications sur le plan psychique sont généralement réversibles
    • Dépendance psychique
  • Durée de l’effet (dose dépendant) : environ 6 à 12 heures
  • Présentation : le plus souvent poudre (de couleur blanche, beige ou rose), comprimés ou gélules
  • Voies de consommation : nasale, orale, plus rarement intraveineuse ou inhalation
  • Exemples de combinaisons dangereuses :
    • ß-bloqueurs
    • Inhibiteurs de la MOA
    • Antidépresseurs tricycliques
    • « Upper » ou stimulants (cocaïne, XTC par exemple) : l’effet est renforcé avec pour conséquence une surcharge sur le système cardiovasculaire, le risque de convulsion
    • « Downer » ou dépresseurs (du système nerveux central) (benzodiazépines, alcool, GHB/GBL) : cette combinaison peut conduire à une déshydratation et présente un risque d’hyperthermie !
  • Précautions pour un usage à moindre risque


Impressum